Lettre ouverte

 

Cher-e-s ami-e-s,

Vous trouverez à la suite de ce message l’intégralité de la lettre ouverte partiellement relayée dans la presse, au sujet du réaménagement du palais de justice. Vous observerez que la question de l’inutilité de tout projet hôtelier n’a jamais évoquée.

Bonne lecture et à très bientôt,

Amitiés choisies,

Stéphane Blond

LETTRE OUVERTE

À Monsieur le Préfet d’Indre-et-Loire,

À Monsieur le Président du Conseil Général d’Indre-et-Loire,

À Monsieur le Maire de Loches, Ancien Ministre

 

Objet : projet de réaménagement de l’ancien Palais de justice de Loches

Depuis ses origines en 1947 et conformément à l’article III de ses statuts, l’association « Amis du Pays Lochois » se consacre à la « recherche, l’étude, la conservation, la reproduction, la protection et la mise en valeur de tous documents, monuments et sites se rattachant à la ville de Loches et à sa région ».

Récemment, le quotidien régional La Nouvelle République a porté à la connaissance de ses lecteurs que le bâtiment de l’ancien Palais de justice de Loches serait vendu par le Conseil général d’Indre-et-Loire (son propriétaire) et que son acquéreur aurait déposé à la mairie de Loches, une demande de permis de transformation en hôtel-restaurant.

Si ce qui est écrit dans La Nouvelle République est exact, l’addition de matériaux et d’un style industriels « actuels » à ce bâtiment public de la IIIe République ferait immédiatement perdre à celui-ci son architecture caractéristique. Il nous apparaît aussi que les quartiers nouveaux de cette époque, qui se sont construits à cause et autour du Palais de justice, vont avoir leur aspect, leur environnement et leur vue générale (notamment depuis la terrasse du château) profondément modifiés par ce projet non valorisant, qui gâcherait la vue unique que des millions de personnes ont admirée depuis 150 ans.

Forte de ses 600 adhérents, l’association des Amis du Pays Lochois, par l’intermédiaire de son Conseil d’Administration, serait reconnaissante au Préfet d’Indre-et-Loire, au Président du Conseil Général d’Indre-et-Loire et au Maire de Loches d’utiliser tous les moyens en leur possession afin que le projet actuellement présenté ne soit finalement pas accepté.

Un hôtel moderne à Loches est certainement possible sur un autre emplacement, mais ce n’est pas de notre compétence, nous tenons seulement à ce que notre patrimoine et notre paysage ne soient pas détruits inutilement.

Stéphane Blond

Président des Amis du Pays Lochois

 

 


Pas encore de commentaires to “Lettre ouverte”

Critik Paris |
Des perles et encore des pe... |
scrapb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog à Mary
| Mille et un âne
| la gravure sur verre